Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Zoom sur la viande végétale

Faut-il manger de la viande végétale ou pas ?

 

La viande végétale a fait son entrée dans les rayons des grandes surfaces et dans les chaînes de restauration rapide : steak végétal, saucisse ,végan, aiguillettes, merguez, haché de viande …

Cette viande appelée substitut de viande ou succédané de viande ou encore viande d’imitation désigne le même produit alimentaire dont la texture, l’apparence et le goût ressemble à de la viande, sans en contenir un gramme.

Ces produits sans viande tentent de séduire les végétariens, les végans mais aussi les consommateurs souhaitant réduire leur consommation de viande pour une raison de santé, d’éthique ou pour limiter leur impact environnemental.

Cela va dans le sens des recommandations nutritionnelles officielles en France qui conseillent la consommation de seulement 500 g de viande rouge par semaine.

Faut-il alors céder à l’achat de ces produits sans viande bien imités ?

Ont-ils un intérêt nutritionnel pour la santé ?

Si les viandes végétales sont des produits bien imités, elles sont peu intéressantes d’un point de vue nutritionnel. Il s’agit surtout d’un aliment ultra transformé.

Je vous conseille donc de consommer ces viandes végétales ponctuellement, si le goût vous convient.

L’important est de varier son alimentation et de manger avec plaisir.

zoom sur les viandes végétales

 

Diététicienne, j’analyse trois produits de viande d’imitation afin d’évaluer leur qualité nutritionnelle.

 

Décryptage de 3 produits de viande végétale

Par choix, je ne mentionne pas les noms des produits. J’ai choisi le même fabricant car j’ai goûté leurs produits, que je trouve satisfaisant d’un point de vue gustatif, visuel mais aussi au niveau de la texture, qui est agréable en bouche.

Il me semble donc intéressant d’évaluer leur composition plus en détail.

 

1.Le nugget végétal, le mauvais élève

 

Liste d’ingrédients

eau, huile de tournesol, farine de maïs, fibres végétales, protéine de pois, amidon de maïs, maïs, épaississant: méthylcellulose, semoule de blé dur, arômes naturels, sel, gluten de blé, fécule de pommes de terre, farine de riz, poudre de vinaigre, poudre de paprika, poudre de curcuma, dextrose, extrait de levure, arômes, régulateurs d’acidité: carbonates de sodium

Fiche nutritionnelle du nugget

Energie 1172 kJ / 282 kcal

Matières grasses 19 g – dont saturées 2,1 g

Glucides 18 g – dont sucres 0,3 g

Fibres alimentaires 7g

Protéines 6,3 g

Sel 1,6 g

Les plus

aucun

Les moins

Le premier ingrédient est de l’eau, cela signifie que l’eau est l’ingrédient le plus important dans ce produit. Rappelons que le prix de ces nuggets est de 21 euros au kilogramme, un peu cher donc pour un produit à base d’eau.

Ces nuggets contiennent de l’huile de tournesol, riche en oméga 6. Il aurait été préférable une huile riche en oméga 3, comme l’huile de colza par exemple, dont la consommation en France est insuffisante.

Pour imiter la texture et la saveur de la viande, cette fausse viande est bourrée d’additifs avec une liste d’ingrédients à rallonge, il s’agit bien d’un aliment ultra transformé.

La teneur en protéines est faible (6%) par rapport à un nugget de “vraie” viande qui est de l’ordre de 13,1% (source Ciqual).

La teneur en graisses est plus élevée (19%) qu’ un nugget de poulet  (13% source Ciqual).

De plus, le fabricant recommande de faire cuire les nuggets à la friteuse et déconseille la cuisson au four, ce qui va ajouter un apport en graisses.

La teneur en sel est élevée, sans doute parce que le sel a ce pouvoir de retenir l’eau, vu que c’est l’ingrédient majoritaire dans ce produit, il faut du sel.

L’avis de la diététicienne

Produit sans grand intérêt d’un point de vue nutritionnel

 

2. Le steak végétal

Liste d’ingrédients

eau, protéines de pois texturées, huile de tournesol, protéines de fèves, arômes naturels, extraits d’oignon, fibres végétales, amidon de pommes de terre, vinaigre, extrait de malt d’orge, colorant : concentré de jus de betterave, maltodextrine, conservateur : acide citrique, stabilisant : méthylcellulose, antioxydant : extrait de romarin

 

Fiche nutritionnelle du steak végétal

Énergie 984 kJ / 237 kcal

Matières grasses 17 g

dont saturées 1,8 g

Glucides 3,9 g – dont sucres 0 g

Fibres alimentaires 4,7 g

Protéines 16 g

Sel 1,5 g

Les plus

apport protéiques intéressants (fèves et pois)

Les moins

On retrouve les mêmes défauts que dans les nuggets :

L’eau est le premier ingrédient de ce produit, les steaks sont vendus 27 euros les 10, un bon rendement pour le fabricant pour un produit à base d’eau.

La présence d’huile de tournesol est regrettable, comme pour le nugget.

La teneur en matières grasses est élevée, de l’ordre de 17%. Les steaks hachés ont des teneurs en graisses moindre, de 5 % à 15%.

Une liste d’ingrédients à rallonge prouve bien que cet aliment est ultra transformé.

La teneur de ce produit en sel est élevée, à titre de comparaison, un steak haché de viande classique contient 0,17 g, soit 9 fois moins (Source Ciqual).

L’avis de la diététicienne

Produit plus intéressant que le nugget grâce à sa quantité de protéines mais il est riche en graisses.

 

3. Les aiguillettes végétales

 

Liste d’ingrédients

eau, concentré de protéine de soja, huile de tournesol, arôme naturel, sel, épices, vinaigre, acidifiant (acide lactique)

 

Fiche nutritionnelle des aiguillettes végétales

Energie 568 kJ / 136 kcal

Matières grasses 3,9 g – dont saturées 0,4 g

Glucides 3 g – dont sucres 0,3 g

Fibres alimentaires 6,4 g

Protéines 19 g, Sel 1,3 g

Le plus

La liste des ingrédients est plus courte que les deux autres produits précédents.

L’apport protéique en protéine de soja est intéressant (19 g pour 100 g de produits). 

La faible teneur en matières grasses (3,9%) est un atout.

Le moins

Encore une fois, l’eau est l’ingrédient majoritaire dans ce produit. Le prix de l’aiguillette est de 24 euros au kilogramme.

Même si la liste des ingrédients est assez courte, il s’agit néanmoins d’un produit ultra transformé, en raison de la présence de concentré de protéines de soja, obtenu par une méthode industrielle, le cracking (fragmentation d’un aliment brut en plusieurs ingrédients de petite taille vendus séparément) .

La présence d’huile de tournesol est regrettable et la quantité de sel dans ces aiguillettes est élevée, comme dans les autres produits.

L’avis de la diététicienne

C’est le produit le plus intéressant des trois produits étudiés, en raison de son apport protéique élevé. Mais, c’est un produit ultratransformé.

Si vous avez aimé cet article, partagez le !